Recherche simple
Chercher le(s) terme(s) dans Trier par
  

  5 / 0
P004
Fonds Roger Provost
- 1958-[1966?]. - 6,8 cm de documents textuels. - 46 photographies aériennes. - 1 VHS.

Notice biographique :
Roger Provost est le fils d'Honorius Provost et d'Éva Desrochers. Il est né le 3 janvier 1918 à Montréal. Il fait des études en électricité et en mécanique automobile et devient copropriétaire du garage Provost Auto Électrique fondé à Montréal par son père en 1931. Le 25 octobre 1937, il épouse Fernande Saulnier à la paroisse Saint-Alphonse d'Youville. Le couple a neuf enfants et s'établit à Pont-Viau en 1950.

En 1958, suite au décès de l'échevin Flavien Fortin, la Ligue des propriétaires sollicite Roger Provost afin de le remplacer. Ayant remporté l'élection partielle, il oeuvre au sein de l'équipe du maire Rosaire Gauthier. L'année suivante, il est réélu par acclamation au sein de l'Alliance municipale. Suite au retrait de la vie politique du maire Gauthier, Roger Provost est élu dans Pont-Viau avec une forte majorité aux élections de 1962. Durant son premier mandat, on assiste à l'aménagement de trottoirs en ciment, à l'enfouissement de fils électriques, à l'amélioration de plusieurs services publics (police, incendie et aqueduc) et à l'inauguration du nouvel hôtel de ville (janvier 1963), de l'usine de filtration, de la caserne de pompiers et du garage municipal.

À titre de maire de la ville de Pont-Viau, il siège au conseil de la Corporation interurbaine de l'Île Jésus. Plusieurs à ce moment réclament la fusion des 14 municipalités de l'Île Jésus. Roger Provost se range dans le camp des partisans de la fusion et défend le concept d'une île, une ville, pour assurer un meilleur aménagement du territoire. En août 1965, une loi du Québec réunit les 14 municipalités de l'Île Jésus en une seule, créant ainsi la Ville de Laval. Il quitte la scène politique en 1965. En 1983, il vend ses actifs du garage familial et prend sa retraite. Il décède à Montréal le 21 avril 1991.

Historique de la conservation :
Le fonds a été remis à la Société d'histoire de l'Île Jésus en septembre 1987 par Roger Provost.

Portée et contenu :
Le fonds concerne principalement la vie politique de Roger Provost. Il contient en majorité des imprimés (coupures de presse dont L'Élan, La Maisonnée, Le Courrier de Laval et le Journal de l'Île Jésus et du comté de Laval, pamphlets, feuillets circulaires) ainsi que le mémoire de la cité de Pont-Viau à la Commission d'enquête sur les problèmes intermunicipaux de l'Île Jésus (Enquête Sylvestre, avril 1964). Le fonds comprend aussi des reproductions de photographies et de négatifs. Les sujets représentés sont des bâtiments de Pont-Viau (usine de filtration de l'eau, hôtel de ville, églises, maisons de la rue Cousineau, parc Fontainebleau, etc.), des membres de conseils municipaux, des maires des cités et villes membres de la Corporation interurbaine de l'Île Jésus et plusieurs sont de Roger Provost dans le cadre de ses fonctions. Le fonds contient finalement un film VHS de l'inauguration de l'hôtel de ville de Pont-Viau le 12 janvier 1963.

Le fonds se compose de deux séries :
P4/A - Vie politique
P4/B - Documents iconographiques et filmiques


Notes :

Source du titre composé propre :
Titre du fonds basé sur le créateur des documents.

Langue des documents :
Certains documents sont bilingues (anglais et français).

Accès de titre :
Provost, Roger

Descripteurs :
S:Fusion
S:Maire
S:Politique
L:Pont-Viau
P:Provost, Roger (1918-1991)

Retour à la page d'introduction        


Les documents sur notre site web sont diffusés à des fins de recherche et de référence seulement. La reproduction ou l’utilisation de nos documents, que ce soit à des fins commerciales ou non commerciales, est strictement interdite sans avoir obtenu l’autorisation écrite de l’organisme au préalable.
Pour l’utilisation de nos fichiers et pour avoir accès à des fichiers en haute résolution, consultez les conditions d’utilisation.
Contactez-nous par courriel (info-cal@shgij.org) en spécifiant les documents concernés et pour quelle utilisation la demande est faite.